Galerie Hervé Bize 17-19 rue Gambetta 54000 Nancy France T 33 (0)383 301 731 - F 33 (0)383 301 717 Du mardi au vendredi de 14h à 18h et sur RDV Le samedi de 10h à 12h et de 14h à 18h

15 février - 27 avril 2013, Espace d'art Le Moulin, La Valette-du-Var
Vernissage le 14 février à 18h30

Cadere / la barre de bois rond et ses avatars

Depuis son arrivée en France au printemps 1967 et qu’il eut réussi à quitter définitivement la Roumanie on ne sait trop par quel moyen vis-à-vis des autorités qui brimèrent sa famille et l'empêchèrent de poursuivre des études, André Cadere (Varsovie, 1934 - Paris, 1978) n’eut de cesse de développer son travail ou plutôt ses activités, à un rythme effréné que l’on a peine à imaginer tant à l’époque les moyens de communication et de circulation n’étaient pas aussi facilités qu’aujourd’hui.
Avait-il une forme de prescience d’une existence qui pourrait s’interrompre prématurément et cela fut-il pour lui un mode qui l’incita à une temporalité exacerbée, démultipliée, avec de constants déplacements peu après l'introduction de ces barres de bois aux segments colorés ? Il est possible de l’imaginer.
Cadere à La Valette, cela peut paraître surprenant mais n’était-il pas finalement toujours là où l’on ne l'attendait pas, déconcertant comme chacun sait en s’invitant là où il lui semblait bon d’apparaître.
Finalement, au-delà d'une éventuelle stratégie sur laquelle on s'interroge aujourd'hui, Cadere n’avait peut-être qu’un seul but, celui d’appartenir à la grande communauté des artistes et d’être reconnu en tant que tel.
Preuve en est s’il le faut les innombrables rencontres qu’il put faire avec des artistes ayant des positionnements très variés et étant liés à des mouvements ou à des courants très différents les uns des autres. Cadere a littéralement eu pour projet d’habiter la scène artistique à laquelle il appartint.
Le projet élaboré par Hervé Bize pour le Moulin de La Valette, en concertation avec son équipe et répondant à l’invitation du FRAC Provence-Alpes-Côte d’Azur, s’inscrit dans une thématique autour de la figure mythique d’Ulysse, à l’occasion de Marseille-Provence 2013 Capitale européenne de la culture.
Cadere fait indéniablement partie de ces personnalités artistiques aujourd’hui complètement mythiques parce que trop tôt disparues et ayant apporté des contributions majeures à l’histoire de l’art contemporain, de manière fulgurante et concentrée, pensons également à Yves Klein (1928-1962) ou bien à Piero Manzoni (1933-1963).
Au crépuscule de sa vie, dans une lettre à Yvon Lambert datée du 25 mai 1978, il écrit : “On pourrait dire qu’un héros est au milieu des gens, parmi la foule, sur le trottoir. Il est exactement un homme comme les autres. Mais il a une conscience, peut-être un regard qui, d’une façon ou d’une autre, permet que les choses viennent presque par une sorte d’innocence.”
La figure du héros peut prendre différentes acceptions, elle peut rejoindre celle des grands mythes, des dieux mais aussi celle des héros du cinéma.
Relier la figure d’Ulysse à celle d’André Cadere n'est pas innocent puisque les mêmes thèmes traversent la vie de l'artiste : le mythe, l'histoire (la Guerre froide), l'exil, la figure du héros, la disparition etc.
Il est à noter que si de nombreux textes s'entendent à célébrer l'intelligence rusée d'Ulysse, les mêmes termes se retrouvent pour caractériser Cadere sous la plume de François Michaud dans sa récente étude pour l’exposition “Habiter poétiquement le monde” (LaM, Villeneuve d'Ascq, 2010).
Et comment ne pas voir dans les déplacements de “l'artiste au bâton multicolore” une parenté avec le fameux roman éponyme de James Joyce (1922) dans lequel les voyages d'Ulysse sont figurés et parodiés par les déplacements de Léopold dans la ville.
Réalisée avec le concours de nombreux prêteurs, publics et privés, dont la Succession de l'artiste, cette exposition monographique à La Valette rassemblera un ensemble d’œuvres exceptionnelles, barres de bois rond, peintures, photographies, films, documents et rares ephemera.
Elle interviendra peu avant un autre projet important qui se tiendra en 2014 au Museum of Modern Art in Warsaw, marquant ainsi le 80ème anniversaire de la naissance de Cadere à Varsovie.