Galerie Hervé Bize 17-19 rue Gambetta 54000 Nancy France T 33 (0)383 301 731 - F 33 (0)383 301 717 Du mardi au vendredi de 14h à 18h et sur RDV Le samedi de 10h à 12h et de 14h à 18h

25 - 30 octobre 2000

FIAC 2000, Paris, one-man-show Peter Rösel

Dès sa création en 1989, la galerie Art Attitude Hervé Bize a été considérée comme l’une des plus engagées dans la diffusion de l’art contemporain parmi celles — plutôt rares — qui sont situées en province, ne se contentant pas d’être un lieu receveur mais davantage une galerie initiatrice de projets nouveaux.
Cette attention constante portée à une quinzaine d’artistes français et étrangers de premier plan, appartenant à différentes générations, explique l’absence jusqu’à aujourd’hui de la galerie lors des foires d’art contemporain, excepté “Austerlitz@utrement” à Paris en 1997.
Séduite par le principe adopté lors de l’édition 2000 de la FIAC (uniquement des expositions monographiques), la galerie y présente un ensemble d’œuvres de Peter Rösel (*1966, Rockenhausen).
Après deux expositions monographiques à la galerie en 1997 et en 2000, le one-man-show de la FIAC est l’occasion d’y découvrir des œuvres inédites, en particulier ses fameuses sculptures cousues, des plantes exotiques réalisées à l’échelle 1 à partir d’uniformes de policiers allemands.
Deux œuvres monumentales, intitulées Aloe et Moringa, constituent la base d’un accrochage conçu en étroite collaboration avec l’artiste.
D’ordinaire, ces plantes vertes sans prétention ne nécessitent guère d’entretien et trouvent place aisément dans nos intérieurs ; on les y inscrit partout comme éléments de décoration pour créer une atmosphère agréable.
Rösel est parti de ce constat et les a transposées fidèlement par le biais d’…uniformes de policiers allemands. A l’instar de leurs “modèles”, leur présence ne saute pas donc pas immédiatement aux yeux du spectateur et encore la moins la nature exacte du matériau élu par l’artiste pour sa qualité… érotique. “Lorsque je fais un tronc d’arbre à partir d’un pantalon d’uniforme et qu’une branche pousse à partir de la poche ou de la braguette, cela me plaît que l’on reconnaisse à la fois le tronc et le pantalon, séparément puis indissociablement liés. Je suis intéressé par cette rupture et non par un commentaire sur l’ordre social” (extrait d’un entretien avec l’artiste, septembre 1997).
La démarche de Peter Rösel prend pleinement en compte la diversité des médiums et des champs qui s’offrent aujourd’hui à tout artiste.
Par la manipulation d’objets ou de signes inscrits dans notre environnement quotidien, Rösel crée des situations où le spectateur est placé dans un état de surprise permanent, qu’il s’agisse des miniatures peintes sur des bidons de vernis et sur des boîtes de soda (1991-94), des sculptures cousues (depuis 1996) ou de Soundscape, une installation sonore conçue l’an passé qui transformait un tube d’Elvis Presley en une sorte d’événement naturel.